Evron : une boutique éphémère dédiée à la culture asiatique et médiévale

Nous partons à la rencontre d’Evelyne et Soazic. Ces deux parisiennes qui ont tout quitté pour s’installer à Evron, en Mayenne. Pourquoi ? Pour profiter d’un concept de boutique éphémère assez spéciale. Ouverte depuis le 4 janvier, cette boutique a tout pour plaire. Et pour cause, son concept est assez novateurs. Il s’agit d’une boutique spécialisée pour ces deux puristes de culture asiatique et médiévale. Si vous souhaitez plonger dans ce monde merveilleux, n’hésitez pas à y faire un tour. Une chose est sûre : cette petite visite fera grandement votre bonheur.

Une salle, deux ambiances

La culture asiatique et médiévale sont des cultures assez différentes mais que ces deux puristes ont réussi à mélanger efficacement. En entrant dans cette boutique éphémère, vous remarquerez de suite l’ambiance double. Installée à la médiathèque d’Evron, c’est une opportunité de découvrir deux grandes cultures en un seul endroit. À droite, retrouvez tous les produits dérivés de la culture asiatiques. Au rendez-vous, des Maneti Neko (les chats porte bonheur japonais), des Kokeshi (les poupées japonaises qui bougent toutes seules), et bien d’autre encore. Cette partie est présentée par Soazic. À gauche, ce sont les figurines de fées, les bijoux, les crânes en fer et les autres produits dérivés de l’univers merveilleux de la culture médiévale et féérique. Cette seconde partie est l’affaire d’Evelyne, la maman.

Une histoire de passion

Pour les grands collectionneurs, l’ouverture de cette boutique éphémère est une excellente nouvelle. Et pour cause, vous pouvez y retrouver plusieurs produits rares, des produits de collections. Plusieurs d’entre eux sont également des fins de séries. Chez Soazic, par exemple, les clients peuvent faire la découverte de mangas très peu connus par le grand public, mais à des prix très abordables. L’avantage de cette boutique est que les vendeuses sont des expertes. Soazic a presque lu tous les livres qu’elle présente, depuis son enfance. « Avant je détestais lire. Mes parents m’ont fait lire des magazines, des contes de fées, les Bisounours. Et pourtant, j’étais une bonne élève à l’école. Par contre, j’adorais (j’adore toujours d’ailleurs) lire Malraux et Bordieu l’économiste. Ça n’a rien à voir ! J’ai essayé Harry Potter aussi, mais non ». s’exclame-t-elle. Alors pourquoi avoir choisi la culture japonaise ? Avant d’avoir refait sa vie dans la petite ville, cette dernière a travaillé longtemps pour la maison d’édition Kazé, spécialiste dans la littérature asiatique.

De mère en fille

Et si le commerce n’a donc rien de nouveau pour la fille, fan de la culture asiatique, c’est un tout nouveau domaine pour sa maman, Evelyne. « Je travaillais dans le secteur des banques-assurances avant de partir à la retraite. Comme je suis veuve, je ne voulais pas rester sans rien faire à regarder les Feux de l’Amour. J’ai donc décidé de créer ma société pour vendre ce que j’aime. Et moi, j’aime le monde féérique. C’est magique et c’est beau tout simplement », affirme Evelyne.

C’est une grande aventure qui commence

Evelyne et sa fille sont donc originaires de Seine-Saint-Denis, en région parisienne. Alors, pourquoi avoir choisir Evron, en Mayenne ? C’est un peu par le fruit du hasard qu’elles ont atterri dans cette ville. Initialement, c’est la Bretagne qu’elles visaient. « On cherchait des boutiques éphémères parce que faire les salons c’est plus fatiguant. Et en fait ces boutiques étaient plutôt disponibles en Normandie et en Mayenne ». L’aventure ne s’arrête pas là pour les deux passionnées de culture asiatique et médiévale. Le 26 février, elles quitteront cette boutique d’Evran pour s’installer dans d’autres contrées. La mère, quant à elle, est tombée sous le charme de Mayenne. Elles rêvent donc de s’y acheter une longère et d’y vivre. Un très beau duo !

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Solve : *
18 × 11 =